Choisissez entre Homme, Femme et Enfant pour découvrir nos articles de sport
Randonnée : que mettre dans son sac à dos ?

Randonnée : que mettre dans son sac à dos ?

  • #Survie
  • #Pharmacie
  • #Dodo

Après t’être acheté un super sac à dos de 60 litres avec ceinture de portage et une aération dorsale, tu te demandes bien ce que tu vas pouvoir mettre dedans ? Sois rassuré, on te liste ici tout ce dont tu vas avoir besoin !

Eviter les galères

On ne part pas en randonnée comme on part faire un footing. L’environnement d’un randonneur est généralement un poil plus hostile... Il est donc nécessaire de partir équipé. C’est le maître mot pour s’éviter des galères, plus ou moins grandes. Mais également pour profiter au maximum de sa passion, avec tout à portée de mains pour entretenir plaisir et dépassement de soi. Pour cela, il est bon d’avoir une liste précise des équipements à prendre et à mettre dans son sac à dos.

 

Les essentiels de « survie »

Certes, le mot « survie » peut paraître un peu galvaudé, notamment quand on est un randonneur occasionnel, adepte des parcours de quelques petites heures. Mais dès lors que l’on dépasse une demi-journée d’effort, il est nécessaire d’avoir avec soi des équipements et un matériel adapté. A commencer par une tenue de rechange : maillot, pantalon, veste et chaussettes. La météo est souvent changeante, notamment en altitude. Le soleil rayonnant du matin peut vite laisser place à une nuée de gros nuages synonymes d’orage carabiné. Avoir de quoi se changer pour être au sec, après un déluge, c’est une nécessité. On recommande également de prendre une veste qui résiste au froid comme à l’eau. Il en existe des légères, parfaites pour la rando (les vestes 3 couches sont un régal !). Ne pars jamais sans ton téléphone, meilleur moyen pour joindre des secours en cas de besoin. Une casquette ou un chapeau, avec les petites lunettes de soleil et la crème solaire qui vont bien. Un petit couteau n’est jamais de trop, tout comme une boussole et la carte du secteur dans lequel tu t’aventures.

La pharmacie

Le curseur sécurité ne doit jamais être abaissé, même si tu commences à devenir un randonneur chevronné. Tout peut t’arriver. Tout. A toi, comme à ceux qui t’accompagnent ou ceux que tu croises. Avoir avec soi une trousse à pharmacie est impératif. On y glisse des compresses, des pansements (divers), des ciseaux, un antiseptique, du sérum physiologique, une couverture de survie, une pince à épiler et les médicaments qui peuvent répondre à tes besoins (allergies, maux de vente/tête...).

 

A boire et à manger

Aussi précieux et indispensable qu’une trousse à pharmacie : ton paquetage alimentaire. A commencer par l’hydratation. Une poche d’eau ou des gourdes, de quoi boire à raison d’une gorgée toutes les 10 minutes (et ne pas attendre d’avoir soif !). Et de quoi manger, pour une alimentation essentiellement concentrée sur des apports ponctuels lors des petites sorties (barres de céréales, fruits secs, gels énergétiques). Pour des sorties longues, il existe des repas déshydratés et lyophilisés, faciles à transporter et conçus pour t’apporter tout ce dont tu as besoin à l’effort. On ne te garantit pas le repas 3 étoiles ; mais les apports en glucides, lipides et autres besoins protéiniques seront satisfaits !

On dort où ?

Pour les sorties longues de plusieurs jours, sans étape de gîte, il te faudra prendre le nécessaire pour dormir. Des tapis de sol ultra-légers existent et sont d’un confort étonnant. Pareil pour les duvets spécialement conçus pour la randonnée : tu ne regretteras presque ta chaude et douillette couette de l’hiver.