Choisissez entre Homme, Femme et Enfant pour découvrir les meilleurs articles de sport
Nager en écoutant de la musique : compatible ?

Nager en écoutant de la musique : compatible ?

  • #IAM
  • #entrainement
  • #sensation

Frédéric Bousquet, recordman du monde du 50 m nage libre en grand bassin en 2009, nous livre son sentiment sur ce sujet épineux.

« Nager en écoutant de la musique, c'est compatible, mais je ne l'ai jamais fait »

J'ai d'ailleurs rencontré peu de nageurs qui le faisait. Le cercle des nageurs de Nice le faisait, avec leur entraîneur Fabrice Pellerin, et notamment les nageurs Yannick Agnel ou Camille Muffat, ils faisaient des séances avec de la musique. Moi, de mon côté, ça ne me tente pas vraiment. J'aime vraiment être très concentré pendant l'entraînement. La natation est un sport de sensation, c'est ce qui fait sa beauté. J'aime m'écouter quand je nage. Quand je faisais une séance spécifique, il me fallait de la concentration et la musique ce n'est pas bon car ça empêche d'être à fond, je ne le recommande pas. Maintenant, si je me fais une longue séance, c'est comme quand je cours, j'ai peur de m'ennuyer, donc je privilégie la musique.

« Je ne cours jamais sans mes écouteurs »

Sur des longs efforts, ça passe toujours mieux avec de la musique. En musculation, par exemple, j'ai besoin de musique mais pas dans les oreilles. J'aime bien sentir l'atmosphère. Ce sport est différent de la natation, les mouvements sont beaucoup plus basiques. Par contre, sur une séance d'haltérophilie, je ne mets pas forcément de musique pour ne pas me déconcentrer.

« J’écoutais de la musique classique »

Avant une compétition, c'est différent. J'utilisais beaucoup la musique comme un apaisement pour me relaxer, me détendre. Pour ça, j'écoutais de la musique classique, des choses douces. Par contre, après l'échauffement et avant la course, j'écoutais des choses beaucoup plus éclectiques. J'aimais beaucoup IAM et l'album L'école du micro d'argent, 50 Cent, c'était également très motivant. Mais je n'aimais pas garder ma musique jusqu'au dernier moment. J'aimais sentir l'ambiance de la salle, les encouragements des supporters, de la famille. Au niveau des accessoires pour écouter de la musique dans l'eau, je ne saurais pas dire puisque je n'en ai jamais utilisé. Je favoriserai plutôt les marques « audio » que les marques de natation qui se lancent là-dedans. Ils ont plus de connaissance pour faire des produits étanches, de qualité et qui font un bon son.