Choisissez entre Homme, Femme et Enfant pour découvrir nos articles de sport
adidas : la Predator toujours au-dessus du lot ?

adidas : la Predator toujours au-dessus du lot ?

A l’image des Copa Mundial ou des Kaiser, adidas a écrit l’histoire du football avec la Predator. Une paire de chaussures toujours incontournable, 25 ans après sa première version.

1994

La planète foot ne le sait pas encore mais un séisme pédestre est en train de se produire. Avec sa « Predator », adidas gifle le monde du football. Une paire de chaussures révolutionnaire, avec un design modern et un grip sur le coup du pied (ressemblant à des écailles, d’où le nom de ‘Predator’) qui fait immédiatement effet. La marque aux trois bandes vient de frapper un grand coup. Il y aura désormais un avant et un après... dator.

Dans la légende, avec Zidane

Le moment où tout bascule, c’est en 1998. Aux pieds d’un Zinedine Zidane aux sommets de son art, la Predator entre directement dans la légende. Du rouge pour l’audace. Du noir pour l’efficacité. Du blanc pour l’élégance. Un triptyque idéal pour un joueur parfait. Et même si Zizou préfèrera utiliser sa tête pour faire trembler, deux fois, les filets brésiliens, comment oublier sa gestuelle de ballon d’or aux pieds d’or ? Si le Français a révolutionné le jeu de son époque, à un poste clé (n°10), ses souliers magiques ont eux-aussi participé à l’évolution technique et technologique d’un marché en plein boom. La naissance des barrettes (crampons en barre) et le nouvel attirail des matières pour le coup du pied débarquent à cette époque.

Une perle de confort et de technicité

Reconnaissable parmi mille, la Predator est unique son genre depuis plus de 25 ans. Le design évolue sans cesse, pour proposer à chaque version un nouveau souffle graphique. A cela, adidas ajoute également des touches de technologie, sans jamais dénaturer le produit et l’ADN de cette chaussure systématiquement confortable et technique. Un outil de référence pour les joueurs de ballon, une valeur sûre pour tous les footballeurs consciencieux. Accelerator (1998), Absolute (2006), AdiPower (2011) ou encore Accelerator FG (2014) : adidas n’a raté aucune version de cette chaussure mythique, toujours au top.

Un toucher de balle inégalable

Même si Nike, avec sa Tiempo, a proposé un modèle d’une rare sensibilité, adidas a toujours su faire la différence avec la Predator. Le secret ? Ce fameux grip, effet « écailles ». Parfait pour les contrôles de balle, idéal pour la précision des passes comme des frappes. Un toucher unique en son genre (notamment sur la version LZ, « Lethal Zone »), une protection de grande qualité pour les pieds.