Running : le déconfinement me donne des ailes

Running : le déconfinement me donne des ailes

  • #Plaisir
  • #Court
  • #Creanau

Beaucoup d'entre vous ont totalement arrêté de courir ces dernières semaines. Pas facile de rechausser les baskets après une longue coupure. Pour cela, il existe des conseils simples et efficaces que l’on te livre sur un plateau.

Remettre le nez dehors

Enfin ! Fini la culpabilité de vouloir courir pendant le confinement, on va enfin pouvoir remettre le nez dehors et aller prendre l’air... aux pas de course ! Le bonheur est à portée de foulée, on va relancer le cardio et les émotions. Mais attention à ne pas griller les étapes. Voici quelques conseils pour remettre en route la machine,  tout en douceur.

Prendre son temps

Pour cela, le premier conseil, c’est de se prévoir un créneau confortable. Un temps où l’on ne s’occupera de personne d’autre que nous. Et dans un agenda avec une vie chamboulée, des enfants et les aléas du quotidien, on le sait, ce n’est jamais simple. Une fois ton agenda calé, cap sur l’inventaire vestimentaire.

running après déconfinement

L’occasion de se faire plaisir !

Pour se donner envie de reprendre, rien de tel qu’une garde-robe toute neuve. Une nouvelle veste de survêtement, légère et chaude à la fois (si on court au petit matin); un collant mi-long, avec les petits motifs sur le côté des cuisses pour souligner ton allure de guépard ; une paire de chaussures avec les amortis dont tu rêves depuis des mois : il y a l’embarras du choix ! Une petite séance shopping qui gonflera à bloc ton niveau de motivation.

Des premiers blocs courts

Agenda nettoyé, chaussures flambantes neuves : te voilà prêt à partir. Pour combien de temps ? C’est une bonne question. Pour reprendre, il est inutile d’aller au-delà de 45 minutes. Clairement, ton corps a simplement besoin de se déverrouiller et non de se farcir un footing à rallonge dans laquelle il va subir plus que prendre du plaisir. Un bloc de 30 minutes, montre en main, c’est parfait pour redémarrer. On y ajoute, à la fin (et à l’abri, pour ne pas prendre froid), des étirements et quelques lignes droites. En moins d’une heure, douche comprise, c’est réglé.

Le qualitatif ? Plus tard !

En phase de reprise, il est important d’être en pleine écoute de son corps et de ses sensations. C’est une période sensible donc on reste en éveil et on prend en compte les informations émises par ses jambes, son dos, ses bras et son souffle. Les footings à la sensation, c’est maintenant. Alors on en profite ! Si 30 minutes suffisent, on met le clignotant et on rentre à la maison. Si tu te sens bien après 45 minutes au compteur, continue mon petit père et profites en ! Le qualitatif n’a pas sa place quand on reprend. Au moins sur les deux premières semaines...