Choisissez entre Homme, Femme et Enfant pour découvrir les meilleurs articles de sport
Mes petites astuces musculation pour être au top !

Mes petites astuces musculation pour être au top !

  • #Gainage
  • #Répétition
  • #Puissance

Figure incontournable de l’athlétisme français au début des années 2000, Muriel Hurtis livre ses petits trucs pour un renforcement musculaire simple et efficace.

La puissance est essentielle

En athlétisme, la musculation est très importante, d’autant plus lorsqu’on fait du sprint. C’est un sport de puissance, qui sollicite grandement les muscles. Lorsque j’étais athlète, j’avais 2 séances de musculation par semaine. Dans l’année, nous avions plusieurs cycles de travail, entre 3 et 4. Le premier cycle, de reprise, comprenait des séances avec des charges plutôt légères et beaucoup de répétitions. Avec une notion à prendre en compte dès le départ : travailler tous les groupes musculaires, aussi bien le haut que le bas du corps. On pense que les jambes font tout le boulot mais les bras sont fondamentaux aussi. Dans le deuxième cycle de travail, je passais sur des charges un peu plus importantes : des charges lourdes, avec peu de répétition. Par exemple, sur un travail de presse, je poussais la charge avec mes deux jambes et j’assurai la descente sur une seule. Cet exercice permet de « casser le muscle » pour le reconstruire plus fort. Le troisième cycle est un travail plus axé sur le lourd-léger. On entre dans ce cycle quand une compétition importante, une échéance de la saison, se rapproche. Des séries lourdes en contrôle et des séries légères très dynamiques.

« Le gainage, c’est toute l’année ! »

Un athlète se doit de mettre en place un travail de gainage tout au long de l’année. Il est présent à chaque entraînement, et notamment en séance de musculation. Pareil pour le travail d’abdominaux, à chaque entraînement. Pour le reste, c’est un travail avec des machines, des appareils adaptés. Je sais que tout le monde n’a pas les moyens mais rien ne vaut une salle de musculation avec la sécurité et les charges adaptées. Il existe une variété d’exercices de musculation très riche. Il faut penser à toutes les parties du corps. Et il faut aussi faire en fonction de sa propre corpulence comme de son niveau de pratique. S’écouter, écouter son corps, c’est primordial. Même chose pour les périodes de repos. Quand une saison se termine, on peut laisser les machines et les exercices de côté. On se fait du bien à la tête, on se vide l’esprit. Bon, après, il ne faut pas que ça dure trop longtemps. Moi, je ne coupais jamais plus de trois semaines. Après, ça devient beaucoup trop difficile de s’y remettre (rire).