Sport de combat : comment choisir sa discipline ?

Sport de combat : comment choisir sa discipline ?

  • #Contact
  • #Combat
  • #Kata

Tu veux te lancer dans un sport de combat mais tu ne parviens pas à savoir lequel te convient le mieux ? Vincent Parisi, expert en la matière, te donne les clés pour faire le bon choix !

Avec ou sans contact ?

Il faut d’abord savoir si je veux faire un sport sans contact ou avec contact ? Est-ce que j’accepte de prendre des coups ? Est-ce que je veux taper réellement ? Est-ce que je veux du corps à corps ? Ou est-ce que je veux un sport de touche ? Est-ce que je veux un art martial ou un sport de combat ? Par exemple, dans la boxe anglaise, ou la boxe pied/poing, il y a une distance, pas de corps à corps. Au contraire, le judo, la lutte, le ju-jitsu, il y a du contact et je vais être tout le temps collé à mon adversaire... Ce sont des critères très importants dans le choix des sports. Une jeune femme qui ne veut pas avoir un contact direct avec un homme ou une femme, je lui conseillerai plus la boxe anglaise, la boxe pied/poing, ou les techniques de self défense avec des clés. Mais elle ne sera pas toujours au contact. Dans les autres sports, on va chercher l’adversaire, on va vraiment au contact.

Une histoire de goût

Dans tous les cas, la morphologie de la personne importe peu. Quel que soit ton physique, tu peux travailler et apprendre les techniques et les règles. Il n’y a pas de contraintes morphologiques pour tel ou tel sport, c’est surtout une histoire de goût. Si vous n’aimez pas qu’on vous tape dessus, il ne vaut mieux pas faire de la boxe. Par contre, le judo vous plaira peut-être parce qu’il n’y a pas de coups. L’empreinte technique du judo est totalement à l’opposée de la boxe. Les sports se classent en 3 familles.

La famille des sports de touche, comme le karaté.

La famille des sports de percussions, comme le kick boxing ou la boxe anglaise, tous les sports où il faut mettre KO son adversaire.

La famille des sports de préhension avec contact des corps humains, comme le judo ou la lutte.

La 4 ème famille, c’est les katas. Là, il n’y a pas d’adversaire, c’est juste la gestuelle et l’aspect technique qui sont importants.

Il faut donc d’abord déterminer ce qu’on aime et ce qu’on n’aime pas et ce qu’on veut subir et ne pas subir.

Les arts martiaux nous apprennent à nous ouvrir et à tout pratiquer

Ensuite, les arts martiaux nous apprennent à nous ouvrir et à tout pratiquer. Aujourd’hui, les gens aiment toucher un peu à tout. C’est dans l’esprit des arts martiaux. Mais il vaut mieux d’abord maîtriser un sport avant, acquérir un certain niveau avant de changer de discipline. Par exemple, une ceinture noire dans un sport permet d’avoir le niveau technique et physique suffisant pour appréhender facilement un autre sport. Cela permet de progresser car aucun sport n’est une fin en soi.