Choisissez entre Homme, Femme et Enfant pour découvrir nos articles de sport
Le jeu aux pieds : l’arme secrète du joueur de rugby

Le jeu aux pieds : l’arme secrète du joueur de rugby

  • #Frappe
  • #Placement
  • #Réception

utilisé de plus en plus dans le rugby moderne. Décryptage avec notre expert rugby, Émile Ntamack, responsable de la formation au Stade Toulousain.

Quelle place a le jeu au pied dans la formation aujourd’hui ?

Dans la formation, le jeu au pied fait partie de la gamme du joueur de rugby. Donc, très tôt, on habitue les joueurs à se servir du pied, quel que soit le poste. Et même avant de définir un poste. On travaille le pied droit et le pied gauche sur différentes phases : long, court, haut, rasant. L’évolution est significative parce qu’on voit aujourd’hui qu’à haut niveau, les défenses sont de plus en plus en place. Et le pied devient une arme pour rendre le ballon à l’adversaire dans des positions contraintes et mettre une grosse pression afin de récupérer le ballon dans un second temps. C’est un jeu de gagne-terrain. Depuis toujours, les équipes qui savent manier le jeu au pied ont été performantes. Et ce travail chez les jeunes, est important parce que c’est dans cette période-là qu’on progresse le plus.

Quels exercices sont mis en place ?

Il y a d’abord le travail du placement au niveau du ballon. C’est la première chose à mettre en place : le positionnement du corps et la coordination. Ensuite, on développe la réflexologie par rapport au jeu au pied qu’on veut mettre en place. Par exemple, on fait des exercices avec un réceptionneur de ballon et des petits plots de couleur. Le réceptionneur se met à une certaine distance avec les plots et on varie les coups de pied qui doivent atterrir dans la zone. Sur le plot rouge, on frappe un coup de pied long, sur le jaune, un coup de pied haut, et sur le vert un coup de pied court et rasant. Et évidemment, ensuite, il y a une logique de coup de pied en fonction des zones.

Ce travail représente-t-il la plus grosse partie de l’entraînement du rugbyman ?

C’est un travail individuel qui se fait en plus. Comme un botteur va travailler devant le but, comme un talonneur va travailler ses gammes pour lancer en touche, comme un troisième-ligne va répéter ses positionnements sur les plaquages ou un centre va bosser des passes spécifiques, le jeu au pied, c’est environ un quart d’heure après chaque entraînement pour travailler ses gammes. Souvent avec un partenaire.