Choisissez entre Homme, Femme et Enfant pour découvrir nos articles de sport
7 Croyances qui t'empêchent de maigrir

7 Croyances qui t'empêchent de maigrir

  • #Maigrir
  • #Croyances
  • #Erreurs

Eviter 7 erreurs qui mènent systématiquement à l’effet Yo-Yo. L’objectif, comprendre les liens entre elles pour t’assurer une perte de poids durable

Aujourd’hui, on sait que plus de 9 personnes sur 10 reprennent le poids perdu dans les 5 années suivantes.

Cette statistique est bien réelle car malheureusement trop de personnes commettent au moins une de ces erreurs.

Pourtant, sans être un scientifique, il est facile de retenir ces 7 pièges où il ne faut pas tomber. Puis comprendre ce qu’il se passe quand on perd du poids, pour bien agir.

1. Le Régime Miracle N’EXISTE PAS

C’est parfois difficile à croire, mais de simples connaissances sur le fonctionnement de notre corps suffisent, pour prendre conscience, qu’il n’existe pas de régimes ou méthodes, simples et applicables à tous pour bien s’alimenter.

En réalité, cette quête de la méthode parfaite est un concept très rassurant pour notre cerveau humain qui a horreur de l’inconnu. 

Nous préférons croire qu’il existe une méthode précise, à suivre de A à Z, menant tout droit vers le succès.

La stratégie idéale est donc celle qui te correspond, qui prend en compte ton mode de vie, tes besoins, et ton patrimoine génétique si on veut ajouter un degré de précision supplémentaire. 

Il y a donc un ensemble de paramètres à prendre en compte qui sont validés scientifiquement.

En revanche, bien des méthodes qui sont pourtant particulièrement célèbres et répandues, ont un impact négatif sur l’ensemble du corps et mènent tout droit vers l’effet Yo-Yo. Il faut les éviter.

 

2. STOPPER le SUCRE ET LES GLUCIDES

Un concept très populaire de notre société actuelle tend à accuser le sucre et l’excès de production d’insuline, comme responsable de l’obésité, du diabète, voir nous empêcherait même de perdre du poids.

C’est évidemment FAUX. 

Ce concept est très réducteur de ce qui se passe réellement au sein du corps. C’est même très mal comprendre le fonctionnement global de ce dernier et ses véritables besoins.

Arrêter le sucre et autres sources de Glucides, va même dans un sens strictement opposé à une amélioration de la santé. 

Nous avons besoin de sucre ! De glucose plus précisément car c’est le moyen le plus efficace, de produire de l’énergie pour être en forme et améliorer la santé de son métabolisme.

Priver son corps de glucose c’est passer en mode relais hormonal, qui est associé au « mode stress » ! Et le mode stress diminue l’activité métabolique.

Petite note pour ta culture personnelle, notre cerveau consomme à lui seul 125g de glucides par jour, soit 500 kcal !

La seule et unique raison qui explique la prise ou perte de poids est celle du déséquilibre de la balance calorique. Soit manger plus, ou moins, que nos besoins énergétiques quotidiens. Nous allons y revenir dans la suite de cet article.

Dans ce cadre-là, les pizzas, croissants, chocolats et autres donuts ne sont pas uniquement des Glucides. C’est un savant mélange parfait de sucres, de graisses et de sel, qui nous rend totalement dingue de ces bombes en calories. Qui de plus est, nous donne envie d’en manger énormément.

 

3. COUPER les Glucides le soir

Encore une fois qu’il soit 8h, 12h ou 20h c’est le total calorique qui compte ! Imaginer qu’en fonction d’une certaine heure de la journée, notre corps n’est plus capable d’assimiler tel ou tel aliment est une absurdité totale.

Les recommandations devraient d’ailleurs plutôt être inversées. En effet, pour maintenir une bonne activité métabolique, notre corps a besoin de sa source d’énergie préférée : les glucides !

Et même la nuit notre corps travaille, il dépense même beaucoup d’énergie. Avoir des glucides dans le sang avant de dormir serait dans ce cadre là une bonne idée, pour favoriser un sommeil réparateur et de qualité.

 

4. MANGER TROP PEU !

Les régimes drastiques, très faibles en calories (par exemple 1200 kcal/jour) sont de véritables bombes à retardement. En plus d’être particulièrement dangereux pour la santé, car ne répondant pas à nos besoins vitaux pour que les organes, systèmes hormonal, nerveux, immunitaire… fonctionnent normalement, ces régimes sont très stressants pour l’organisme.

Ce qui va avoir pour effet principal de diminuer l’activité du métabolisme de base. Le corps se met en mode « économie d’énergie ».

C’est l’effet YO-YO 100% garantie dès la reprise d’une alimentation normale. Nous allons y revenir dans la suite de cet article

5. PERDRE DU POIDS TROP VITE

Perdre du poids trop vite ne présage rien de bon. Ceci est directement lié au fait de ne pas manger assez, comme nous venons de le voir.

Alors certes, le chiffre sur la balance qui descend vite procure un sentiment de bien-être immédiat. Il nous donne l’impression que notre régime fonctionne. Mais en réalité notre corps n’est pas capable d’éliminer tant de graisses que ça sur une journée.

Pour donner un exemple concret, prenons une personne de 1m80 pour 85 kg avec 17% de Masse grasse. Cette personne pourrait seulement éliminer 680g de graisses la première semaine. Et encore un peu moins la semaine suivante, seulement 645g, étant donné que sa masse graisseuse totale aura diminué par rapport à la semaine précédente.

Nous sommes très loin des régimes qui font perdre 2 à 3 kg par semaine.

Mais alors que se passe-t-il lorsqu’on perd plus de poids que de graisses mobilisables ? 

Le corps perd de l’eau, vide ses réserves de glycogène (sucre de réserve de l’Homme) MAIS SURTOUT il dégrade des protéines ! 

En d’autres termes il s’attaque à la masse maigre et mange ses propres muscles et organes !

Il n’y a pas besoin de faire un dessin pour comprendre qu’il n’y a rien de positif à cela. Perdre du muscle, et de la masse maigre va encore une fois avoir cet effet de diminution du métabolisme de base. C’est parfait pour voir un bel effet Yo-Yo pointer le bout de son nez !

 

6. FAIRE DU CARDIO A FOND LES BALLONS

Malheureusement c’est encore raté ! 

Encore une fois, le cardio n’est pas la recette miracle pour perdre du poids.

Le facteur principal étant le bilan de la balance calorique. Le cardio permet bel et bien de dépenser plus d’énergie. Mais si-il nous pousse à manger plus derrière ce n’est pas vraiment bénéfique.

De plus, le cardio ne joue pas en faveur d’un maintien de la masse musculaire. Il y a même des effets d’interférences entre la musculation et le cardio, qui empêchent la croissance musculaire. Pour limiter cet effet d’interférence, une séance cardio et de renforcement musculaire devraient être éloignées d’au moins 6 heures.

Donc le cardio, OUI si on aime ça ! Mais ce n’est pas obligatoire, et surtout attention à ne pas le pratiquer en excès (risque de blessure plus important et potentiel manque de disponibilité en énergie pour subvenir aux besoins vitaux de notre organisme).

7. FAIRE DU CARDIO A JEUN

Être à jeun c’est simplement dire à son corps : « débrouille toi avec ce que tu as pour trouver de l’énergie ». 

Dans ce contexte, il va augmenter la production d’hormones de stress comme le cortisol et l’adrénaline pour lui fournir cette énergie, et va notamment aller croquer dans le muscle. 

Sur le long terme, ce n’est pas quelque chose qu’on recherche car causant une baisse de l’activité métabolique.

Avoir des protéines en circulation directement dans le sang durant une activité physique est nécessaire pour favoriser la synthèse de nouvelles protéines musculaires et mieux récupérer.