Choisissez entre Homme, Femme et Enfant pour découvrir les meilleurs articles de sport
Rugby : comment choisir une épaulière ?

Rugby : comment choisir une épaulière ?

  • #thermorégulation
  • #élasticité
  • #niveau

Équipement indispensable du joueur de rugby, l’épaulière protège jusqu’à 10 zones du corps. Prêt à faire votre choix ? C’est parti !

La gestion des contacts

S’il existe une approche ludique pour les plus jeunes, le rugby prend vite la forme d’un sport de « contact » où les chocs sont fréquents. Pour se protéger, il existe des équipements indispensables et l’épaulière est sans aucun doute le premier de la liste.

Comme son nom ne l’indique pas, l’épaulière peut protéger jusqu’à 10 zones du corps (épaulière dite intégrale) : épaules, dos, sternum, poitrine, côtes, nuque et clavicules. Pour les femmes, les modèles prévoient deux protections supplémentaires, pour la poitrine.

Chacune de ces zones bénéfice d’un renfort de mousse compressée, de taille et d’aspect différent selon les marques, mais tous réglementés par les instances mondiales du rugby.

L’épaulière se porte sous le maillot, près du corps, comme une seconde peau. Pour la taille, il faut choisir la même que pour un maillot ou un t-shirt.

En fonction des zones sensibles ou à risque de votre corps, choisissez les modèles basiques (protections épaules et dos) ou les plus fournis (10 zones de protection).

Le choix de l’élasticité

En fonction du prix, les équipementiers proposent plus ou moins d’options dans leurs épaulières. La principale différence réside dans la qualité de la matière utilisée. Les modèles les plus aboutis offrent une élasticité très grande qui préservent agilité et liberté de mouvement. C’est précieux quand il s’agit de passer le ballon, courir avec ou de plaquer son adversaire.

La thermorégulation

La thermorégulation est un peu plus non négligeable. Les meilleurs modèlent permettent au corps de mieux respirer et d’évacuer la transpiration. 

Le niveau de pratique

Le choix de votre épaulière dépend aussi de votre niveau et rythme de pratique. Si vous êtes un joueur loisir ou amateur occasionnel, les modèles de bases avec les principales protections suffisent (épaules et dos). En revanche, si vous êtes amené à jouer de manière plus régulière (plus d’une fois par semaine), il est nécessaire de bien s’équiper avec un modèle renforcé sur toutes les zones à risque, une élasticité importante pour être libre de vos mouvements et une matière respirante qui vous permet d’être à l’aise dans toutes les conditions de jeu.