Football: comment améliorer sa frappe de balle ?

Football: comment améliorer sa frappe de balle ?

Temps de lecture: environ 2 minutes
Marquer un but reste l’objectif ultime du football. Quel que soit son poste dès que l’occasion se présente, il faut être capable de la mettre dedans. Voici les conseils de Medhi Lacen, joueur de Malaga et international algérien pour améliorer ses frappes.

Conseil n°1 : La répétition du geste

Il n’y a de rien de plus efficace pour travailler un geste et s’améliorer que de le répéter encore, et encore. Il n’y a pas de secret, que l’on soit amateur ou professionnel, c’est la clé. Et l’exercice le plus simple, pour travailler les transversales par exemple, c’est de se mettre avec un coéquipier et répéter le geste un long moment. Contrôle, transversale, contrôle, transversale, etc… Et on s’applique à chaque fois, malgré la fatigue, les erreurs et même quand ça réussit, on recommence pour le réussir à nouveau.

 

Conseil n°2 : Dans les conditions du réel

On n’y pense pas souvent mais il est important de pouvoir travailler sa frappe de balle dans les conditions du réel, c’est-à-dire comme si on était en match. C’est très rare, durant une rencontre, de pouvoir se retrouver avec tout le temps nécessaire pour préparer son geste, s’appliquer… Donc je préconise de mettre aussi vitesse et intensité dans les exercices. Ca permettra au corps de mieux mémoriser ce qu’il faut mettre en place le jour du match et d’être performant dans chacune de vos frappes.

 

Conseil n°3 : Faire de la musculation

Pour gagner en puissance, il n’y a pas d’autres alternatives que la musculation. Un travail sur les cuisses, pour les quadriceps. On pousse, on fait des squats, on soulève des charges sur des exercices dynamiques. Et on s’étire, toujours, à la fin, pour gagner en souplesse sur les fibres qui viennent de travailler.

 

Conseil n°4 : travail, travail et travail

La clé du succès, en plus de la répétition, c’est le travail. Tous les exercices que vous pourrez mettre en place participeront à vos progrès. Un sac de ballon, deux plots à l’autre bout du terrain et c’est parti : on essaye de mettre le ballon dans une zone précise et on soigne chacun de ses gestes. La répétition des gammes et le travail à l’entraînement, ça paye toujours. C’est pareil pour les attaquants qui bossent devant le but pour être plus efficace. Enfin ça, ça ne marche pas sur tout le monde… Moi je peux passer des heures et des heures à essayer de les mettre au fond, bah ça ne rentre pas (rire) ! Alors qu’un attaquant va passer derrière moi, faire des tirs bizarre et… les filets tremblent. Mais que ça ne vous donne pas d’excuse pour ne pas aller travailler vos frappes de balle !

 

Vous allez adorer