Choisissez entre Homme, Femme et Enfant pour découvrir les meilleurs articles de sport
Comment devient-on un super lanceur en touche ?

Comment devient-on un super lanceur en touche ?

  • #Vidéo
  • #Synchro
  • #Répétition

Devenir un bon lanceur en touche exige un travail de préparation minutieux, incluant répétition et synchronisation. L’international tricolore Emile Ntamack nous explique tout ce qu’il faut pour pouvoir progresser.

Conseil n°1 : Répète ton geste

Pour être un super lanceur de touche, il y a deux axes forts à développer. Le premier, c’est seul avec son ballon, en répétant la gestuelle. Il faut avoir une bonne tenue du ballon, comprendre le système de gainage du corps qui est lié avec les appuis au sol. Pour que le ballon ait une trajectoire optimale, il faut travailler le fouetté de balle. Et après, il faut travailler la distance avec une qualité de trajectoire, de hauteur du ballon et surtout de vitesse du ballon. C’est en répétant que tous ces facteurs vont s’acquérir et plus il y a de répétitions, plus le geste sera maîtrisé par le joueur.

Conseil n°2 : Synchronisation avec tes sauteurs

En deuxième point, il s’agit de la synchronisation et de la coordination avec tes sauteurs. Tu peux avoir un super geste mais encore faut-il qu’il soit synchronisé avec le timing du décollage et d’arrivée du joueur qui doit récupérer le ballon avec un maximum de hauteur. S’il y a un décalage à cet endroit, tu auras beau avoir le meilleur lancer, si tu n’es pas synchro forcément l’adversaire peut t’ennuyer ou alors tu peux déjà avoir des déperditions. Donc il y a tout un travail de coordination pour mettre en adéquation ton mouvement avec ceux des lifts et du sauteur pour faire en sorte que la touche complète se réalise du mieux possible. Et c’est un travail de répétition minutieux avec tous les partenaires, pour que tout le monde se cale en fonction du timing de chacun. Il faut également trouver le bon déclencheur qui va permettre au lanceur de savoir à quel moment il doit envoyer son ballon, sachant que le bloc saut doit lui aussi savoir à quel moment il doit démarrer, pour se retrouver au top.

Conseil n°3 : Si tu peux, travaille à la vidéo

La vidéo est un super moyen pour pouvoir travailler, comprendre les gestes et les défauts qu’on fait. On répète ce geste de nombreuses fois maison ne se rend pas des écarts. La vidéo est aujourd’hui un élément incontournable pour se rendre compte des choses. Quand finalement, tout est parfait, les deux blocs de saut montent mais tu as la défense qui anticipe et qui vient te contrer. Et avec un peu de panique, tu jettes ton ballon dans une zone qui est improbable et pas prévue avec ton groupe. Le ballon atterrit dans une zone complétement libre, sauf que tu as un joueur à toi qui traînes et qui se trouve démarqué sans avoir sauter (rire) ! Mais c’est une action qui peut être dangereuse puisque l’adversaire est mobilisé... Mais souvent, on dit que c’est bien joué ou qu’il y a un peu de réussite dans ce geste et sur ce coup-là (sourire).