Choisissez entre Homme, Femme et Enfant pour découvrir les meilleurs articles de sport
Je débute au karaté, comment m’équiper ?

Je débute au karaté, comment m’équiper ?

  • #Protection
  • #Lavage
  • #Karategi

Impossible pour Colizey de te laisser seul face à ta première mission de karatéka : choisir ton équipement ! Karategi, protections et tête haute : c’est parti pour nos meilleurs conseils !

La spécificité du karaté

Le karaté est un sport de combat où le but est d’attaquer son adversaire avec des coups précis. Il est donc important d’avoir une tenue qui assure bonne souplesse et fluidité des mouvements. Mais il est essentiel, surtout quand on débute dans la discipline, de pouvoir se protéger. Des coups que l’on pourra recevoir mais également de ceux que l’on pourra donner... Hé oui, on peut aussi se blesser lors d’une attaque (un peu brouillonne...) portée à son adversaire, c’est la magie des sports de combat !

Le karategi, la tenue traditionnelle

Si tu portes parfaitement le peignoir en sortie de douche, tu vas monter en gamme avec ton karategi. Plus sérieusement, le choix de cette tenue traditionnelle est un moment important dans la pratique. C’est celle qui accompagne chacun de tes entraînements et, bientôt, de tes combats. Il te faut donc trouver une tenue confortable, résistante. Quand on débute, la recherche première reste la liberté de mouvement, donc un karategi de poids-moyen, polyvalent. Ces modèles sont parfaits pour l’entraînement. Petite astuce : il faut prendre une taille supplémentaire à la sienne. Un karategi a souvent tendance à rétrécir aux lavages, donc pour éviter les manches trop courtes, on allonge un peu les centimètres au moment de choisir. Un gabarit de 1,75 m se tournera vers du 180 cm, par exemple.

Tête, dents et membres !

Sauf si tu confonds karaoké avec karaté, tu es au courant qu’il s’agit d’un sport de combat. Et qui dit sport de combat, dit coups et possibles « blessures ». Comme prévenir sonne mieux que guérir, il est fortement conseillé – pour ne pas dire obligatoire – de se munir de protections. Et si les coups de l’adversaire sont le principal danger, il ne faut pas exclure que ton manque de maîtrise dans la pratique peut également en être un : une approche offensive avec ton avant-bras mal positionné et c’est ton radius qui s’offre 2 semaines de plâtre... On t’invite donc à te tourner vers le choix d’un casque, sensiblement le même que ceux portés par nos amis boxeurs. Le crâne est ainsi protégé, ainsi que les zones sensibles de la tête. Un protège-dent sauvera tes rendez-vous amoureux du vendredi soir... En optant pour un modèle coloré, on peut même se faire plaisir et aller chercher une arme pour intimider l’adversaire. Pour les avant-bras comme les tibias, il existe des protections très discrètes, légères et précieuses. Avec un petit coup de cœur pour les mitaines, avec renfort sur le dessus de la main : un must have !

Enfin, petite mais chaude recommandation sur les coquilles. Pour ces messieurs comme pour ces dames, les parties génitales n’étant pas les plus protégées par le créateur (visiblement pas très pratiquant, du karaté en tout cas). Dans une pratique débutante, les coups non maîtrisés sont souvent les plus douloureux...