Backpack : comment choisir, comment remplir ?

Backpack : comment choisir, comment remplir ?

  • #Morphologie
  • #Poids
  • #Durée

« Qui veut aller loin ménage sa monture ». En écrivant ces mots je ne suis pas sûr que Racine s’imaginait en expert-randonnée pour Colizey, pour autant le conseil mérite que le randonneur s’y penche. Gardez en tête qu’ici la monture c’est vous. Votre dos, vos épaules, vos hanches, vos genoux... Pour vous aider à réduire au maximum le poids de votre sac à dos voici un petit supplément de littérature.

COMMENT CHOISIR ?

Bien choisir son sac à dos est une réponse à une combinaison de questions. Est-ce que je prévois de partir en ballade ou en randonnée longue ? Est-ce que je pars en autonomie ou ai-je prévu des relais sur mon parcours (gîtes, villages...) ? Ces considérations vont vous guider sur le volume mais aussi sur les types de rangement (sangles, poches, ouvertures, fourreau) de votre futur sac.

Vous décidez de partir marcher plusieurs jours en montagne. C’est souvent dans cette configuration que vous risquez de vous perdre (dans le choix du sac, hein ;) ).

Pour plusieurs jours de marche, nous recommandons un sac de 50 à 70L. Gardez en tête, qu’il est préférable pour un adulte de ne pas porter plus de 25% de son poids. En général, on recommande même de ne pas excéder les 15 kilos de chargement. Au fil des kilomètres, chaque kilo semble un peu plus lourd. Le choix du volume ici sera notamment fait en fonction de votre projet de marche, selon que vous camperez ou dormirez en refuge.

Aussi, pensez à examiner la topologie de votre site de randonnée. Si celui-ci offre peu de source d’eau « potable » vous devrez être autonome et porter vos besoins en eau pour la durée de votre randonnée. Avant de choisir votre sac, pensez à inventorier votre matériel. Ce petit exercice vous aidera au moment de l’achat. Une petite poche sur la ceinture, un fourreau pour les bâtons, une ouverture latérale, un compartiment à bidon d’eau... en connaissant votre matériel vous connaitrez mieux vos besoins. Et ce qui peut représenter un gadget pour certains peut constituer un confort d’organisation pour d’autres.

sac de randonnée luc gesell

Vous êtes plutôt marche à la journée. Ici, on se tournera vers des sacs offrant un volume moindre, 20 à 40L suffiront. Effectivement, les besoins sont moins lourds. Vous devrez toutefois anticiper les fluctuations météorologiques. En montagne le temps peut se montrer très changeant. Vous apprécierez aussi de pouvoir considérer les sacs à dos ventilé (vous pourrez les reconnaître grâce à la présence d’un filet tendu sur toute la surface extérieure du dos). L’inconvénient de ces sacs sur les randonnées dites longues est que vous perdez en volume de stockage, problème moins contraignant sur des marches à la journée dans la mesure où vous aurez beaucoup moins d’équipements à charger.

Dernier point, indépendant de la typologie de marche. Votre morphologie. Les sacs à dos ne sont pas unisexe. Leur conception tient compte des différences de mensurations au niveau des épaules et de la poitrine (bretelles) mais aussi des hanches (ceinture).

COMMENT ORGANISER ?

Ça y est, vous avez votre sac. Vous l’avez choisi avec beaucoup de sérieux et il serait dommage de ruiner tous ces efforts à cause d’une mauvaise organisation...

Comme évoqué précédemment, il est important de faire l’inventaire de vos équipements avant l’achat de votre sac. Le meilleur moyen pour cela est de commencer par acheter et rassembler tout ce dont vous aurez besoin (vraiment besoin) dans un premier temps et de tout poser à plat chez vous. Vous pourrez établir également une liste d’objets, d’importance secondaire, que vous prendrez s’il vous reste de la place et que le poids de votre sac le permet.

Si vous passez par cette étape vous augmenterez vos chances de mieux contrôler le poids de votre sac, ce qui est ici le nerf de la guerre.

Contrôler ? Cela passe par deux choses : limiter le poids et équilibrer la charge dans le sac.

Vous parviendrez à limiter le poids en préférant des vêtements techniques à des vêtements en laine ou en coton, plus lourds. Pensez également à supprimer tous les emballages superflus de vos vivres. Le choix de votre tente représente aussi un enjeu majeur. C’est une pièce maîtresse dans l’organisation de votre sac (par son poids et son volume).

Pour l’équilibre, voici quelques recommandations sur la façon de vous organiser.

Commençons par le fond du sac. C’est l’emplacement idéal pour le matériel le plus volumineux et le moins utilisé en cours de marche. Le matériel de couchage (sac de couchage, matelas, vêtements de nuit) sera ici à sa place. On a tendance à vouloir mettre le plus lourd au fond du sac. N’en faites rien, cela aura pour seul effet de tirer le sac vers le bas et de solliciter plus durement vos épaules.

Les éléments les plus lourds doivent être placés contre votre dos, au milieu du sac. C’est là que la charge aura l’effet le plus neutre. Ainsi, vous pouvez placer votre stock de nourriture, votre réchaud et votre tente.

Enfin, c’est en haut et sur les côtés que vous pourrez placer les éléments dont vous aurez le plus souvent besoin. Ainsi, répartissez vos ressources en eau de manière égale, dans les deux poches latérales. Et sur la partie supérieure du sac, vous pourrez positionner vos vêtements (polaire, softshell, manteau de pluie...), votre pique-nique que vous isolez du reste des vivres. Dans les poches de la capote de votre sac vous pourrez disposer les petits matériels tels que votre lampe frontale, votre carte, vos papiers, votre téléphone/gps, lunettes de soleil, crème solaire, tour de cou... Pensez à conserver une trousse de secours dans une poche facile d’accès.

Ces recommandations respectées, vous devriez vous épargner quelques désagréments et profiter davantage des nombreux plaisirs de la marche.