Choisissez entre Homme, Femme et Enfant pour découvrir les meilleurs articles de sport
Comment s’équiper pour l’ultra-cyclisme ?

Comment s’équiper pour l’ultra-cyclisme ?

  • #Ultra
  • #Paquetage
  • #Météo

Dans le monde du vélo, l’ultra-cyclisme est un univers vraiment à part, qui nécessite un mental d’acier et un équipement approprié. Voici la liste !

Ultra ?

Tant qu’il y aura des limites, il y a aura toujours des gens pour les repousser. C’est un peu l’idée fondatrice de l’ultra-cyclisme. Une discipline qui réunit la passion du vélo avec celle d’accumuler le plus de kilomètres possibles. Un sport qui rassemble de plus en plus d’adeptes en quête de découverte, de sensations mais surtout de défis.

Un vélo taillé sur mesure

Impossible de se lancer dans l’ultra-cyclisme sans un équipement approprié. Vous vous imaginez sur le marathon de Paris avec des tongs aux pieds ? C’est à peu près la même chose que de partir avec un vélo de route classique sur une épreuve d’ultra. La priorité est donc de choisir un vélo de route résistant, qui correspond à votre morphologie et sur lequel il est possible d’intégrer des équipements. Ce « paquetage » devra tenir sur votre bolide et aura un certain poids. Pensez donc à un modèle robuste tout en restant léger.

Pour dormir et se ravitailler

Certaines courses sont longues de plusieurs centaines voire milliers de kilomètres. Dormir faisant encore partie des besoins vitaux de tous les cyclistes (même les plus fous), il est nécessaire de pouvoir embarquer de quoi roupiller avec un minimum de confort. Tente et duvet sont fortement recommandés, pour des cycles de sommeil allant de 1h30 à 3h. Côté ravitaillement, vous devez également embarquer de quoi vous nourrir et vous hydrater. Double gourde sur le cadre pour avoir de quoi boire régulièrement. Des repas protéinés, faciles à transporter dans une sacoche, accrochée au vélo (sous la selle ou devant le guidon).

Par tous les temps !

Les conditions météos, parfois très changeantes, vous obligent à tout prévoir. Les grosses chaleurs comme les averses, les vents forts comme le grand froid. Un équipement complet est recommandé et même du change, pour pouvoir rester au sec et rouler dans de bonnes conditions. Un cuissard est obligatoire, avec les renforts qu’il faut pour mettre à l’abri vos petites fesses qui seront mises à rude épreuve. Des maillots près du corps, utiles pour se protéger du froid ou des rayons du soleil. Une veste adaptée à la pluie pour rester au sec.

Le casque est obligatoire, peu importe la pratique du vélo, mais encore plus sur longues distances où la fatigue accentue le risque de chute. Il est également recommandé de se munir de gants mitaines pour une meilleure prise en main du guidon et d’éviter le risque d’ampoule.

Du matériel pour les problèmes

Ce type d’épreuve se prépare longtemps à l’avance mais aucune ne se déroule sans qu’un imprévu ne s’invite dans votre aventure. Une casse matérielle, une chute, un pépin physique : il faut pouvoir répondre à tous les problèmes avec du matériel adapté. Des outils pour réparer, des médicaments pour soigner et un petit couteau, toujours utile quand on est un aventurier !