Choisissez entre Homme, Femme et Enfant pour découvrir les meilleurs articles de sport
La rando en raquette, c'est pas pour les vieux !

La rando en raquette, c'est pas pour les vieux !

  • #Parcours
  • #Rando
  • #Raquette

J’ai découvert la rando en raquette un peu par hasard, je voulais marcher dans le Jura, mais en plein hiver, quand il y a pas mal de neige, impossible de marcher sans raquettes. J’ai compris aussi que marcher avec un sac à dos dans une neige parfois profonde peut être une activité assez physique.

Présentation

Pas besoin d’entraînement ou de qualité physiques particulières pour faire une première rando en raquette. J’en ai fait à la journée avec mes filles et ma femme qui ne sont pas spécialement sportives. Comme la randonnée classique, cette activité permet de découvrir des paysages à votre rythme, de faire des pauses ou d’avoir pour but une visite ou un point de vue. C’est une des meilleure façon de profiter de la nature, et de se prendre un peu pour un trappeur Canadien, mais sans les loups et les ours !

Comme les raquettes sont tout de même assez chères à l’achat, je vous conseille dans un premier temps d’en louer à la journée, pour tester si c’est une activité qui vous plaît. Il vous faudra aussi des bâtons, sauf pour les enfants en bas âge. Ils vous aideront dans les montées mais aussi sur le plat si vous avez besoin de donner du rythme à votre marche. En randonnée hivernale, le plus important est de ne pas avoir froid, donc choisissez des chaussures de rando chaudes et imperméables. Certains modèles de raquettes doivent être utilisés avec des chaussures spéciales, qui ont des fixations. J’ai fait le choix d’acheter un modèle de raquette qui peut être utilisé avec toutes sortes de chaussures même avec des grosses boots style snowboard. Vous pouvez utiliser votre tenue de ski pour rester au chaud ou si votre programme est plus sportif, un collant et un sur-pantalon imperméable vous permettront d’être plus à l’aise. Pour le haut, le système de couches sera utile pour vous découvrir quand vous serez en pleine montée et ensuite rajouter une couche une fois arrêté. Un bon bonnet et une bonne paire de gant sont essentiels, vous pouvez prévoir aussi des sur-gants si jamais le vent se lève, un masque et des lunettes. La réverbération de la neige peut vous blesser les yeux, ne partez jamais sans lunettes classe 3 ou 4.

Trouver un parcours selon vos envies

Pour profiter au maximum, repérez un tracé adapté pour une rando en raquette. Depuis quelques années les stations de ski tracent et entretiennent des pistes balisées. Elles peuvent durer 1 heure ou 2, mais pour les aventuriers, il y a aussi des tracés de plusieurs jours où vous traverserez des massifs comme le jura. Des refuges sont disponibles le longs de ces grandes randonnées, vous pourrez y dîner et dormir au chaud. Pour l’avoir fait plusieurs fois dans le Jura et le Vercors, ce sont des expériences vraiment dépaysantes et assez sportives selon votre niveau et la météo. Vous serez en semi autonomie pendant plusieurs jours, de quoi couper avec votre quotidien et dépasser les limites de votre zone de confort. Vous n’aurez pas besoin de guide si vous avez trouvé un tracé balisé à votre mesure, mais attention tout de même de ne pas vous écarter du chemin. En hiver, il est encore plus facile de se perdre et le risque d’avalanche existe toujours. Ne partez pas trop tard pour ne pas avoir à finir la rando de nuit, renseignez-vous sur la météo. Il m'est déjà arrivé de partir sous le soleil et de me retrouver 2 heures plus tard dans une tempête même en plein Vercors. Faites demi-tour si jamais vous avez surestimé la force et la patience de votre groupe.

Ce que je mets dans mon sac

Vous êtes en hiver et en montagne, donc ne prenez pas de risque et partez avec un minimum de matériel dans un sac à dos pour parer à toute éventualité.

Ayez toujours une carte papier avec le tracé même si vous avez un téléphone qui utilise une application GPS, les batteries du téléphone peuvent vite descendre à cause du froid. Une paire de gant en plus si jamais une personne du groupe perd la sienne, des lunettes, un stick à lèvre et de la crème solaire. Avec le froid, on se déshydrate facilement, alors emporter une gourde par personne et quelques barres de céréales ou quelques chose à grignoter si un besoin de sucre se fait sentir. Le froid fait dépenser beaucoup de calories, surtout chez les enfants et quelqu’un qui n’a plus de force, avance doucement. Je prends toujours une couverture de survie dans mon sac à dos. Elle peut servir à plein d’usages et ne pèse rien, ainsi qu’une bonne vieille boussole, car plusieurs fois, par temps très froid et tempête, ma boussole électronique était complètement désorientée...Si vous décidez de partir seul, avertissez vos proches de votre chemin et de l’heure à laquelle vous serez rentré. Si jamais vous décidez de faire du hors-piste, vous pouvez compléter votre équipement par un système Arva ou airbag. Dans ce cas-là ne partez pas seul et renseignez-vous sur la vigilance météo et avalanche.

Quand je pars en raquette pendant plusieurs jours j’essaie de charger mon sac au minimum car plus vous serez lourd, plus vous vous enfoncez dans la neige si elle est fraîche. Profitez du silence en faisant des pauses de temps en temps et respirez !